Lysandre Hirune

Description:

Âge 27 ans
Sexe Féminin
Profession Chef des Olarils – Chasseresse

Taille 167 cm
Poids 65 kg

Description physique détaillée Plutôt petite pour une femme Olarile, Lysandre n’en demeure pas moins peu vue. Son physique, et ses nouvelles fonctions, en font quelqu’un que l’on ne peut ignorer : sa stature générale est souvent droite, habituellement assez posée et on la reconnaît comme étant quelqu’un de très charismatique. Son allure tout entière rend hommage à Hésione, la Déesse de la Chasse, et on dit souvent qu’elle lui ressemble. Sa silhouette est loin d’être fine, puisqu’elle possède une ossature plutôt massive, lui assurant un excellent équilibre et une démarche volontaire, ses formes sont féminines, marquées même, finement musclée et elle impose le respect.
Ses longs cheveux bruns tombent en cascade sur ses épaules et son dos, allant jusqu’au creux de ses reins, dans une crinière qu’il est vain de vouloir brosser. Cette allure sauvage, entière et pleine de caractère renforce encore les similitudes entre Lysandre et Hésione.
Ses yeux sont marrons, pouvant se faire très brillants lorsqu’elle veut faire passer des messages précis, sachant exploiter leur capacité très expressives, jusqu’à les rendre plus neutres, sans pour autant pouvoir prétendre cacher complètement ses sentiments. En femme aux défauts prononcés, elle ne sait pas mentir, et son regard trahit parfois ses émotions sans qu’elle le désire réellement.
Le visage de Lysandre est taillé dans un ovale banal, son menton peu prononcé est surplombé par des lèvres aux courbes charnues, sachant s’étirer lorsqu’il le faut en un sourire sympathique. La peau mate de la Chasseresse relève des traits chauds et atteste d’une jeunesse passée sous le soleil des plaines d’Arestim, lors de longues journées de Chasse.
L’impression qu’elle donne est d’être une femme mâture, bien qu’elle inspire, de par son charisme et son physique, autant l’admiration de ses consœurs, que l’attrait des Hommes, ou la haine de ceux la trouvant un peu trop sure d’elle.

Particularité physique notable Une tâche de naissance lie de vin au visage, formant un triangle déformé englobant son œil droit, allant de sous sa chevelure, au centre du crâne, jusqu’au bas de sa joue. Son extrémité se sépare en deux pointes aigues.

Description psychologique détaillée Si Lysandre est connue pour être une femme entière, sa réputation n’est pas usurpée. Pleine de vie certes, mais ayant de grands tords reconnus d’elle et des Olarils, elle apparaît comme quelqu’un de têtu, et elle tente de corriger ce défaut depuis que Laclaos l’a nommée Chef d’Arestim, sans pour autant perdre de sa détermination et sa ténacité. N’ayant pas peur des mots, il s’avère qu’elle se montre franche dans beaucoup de cas, sachant également faire preuve de plus de diplomatie, même si ce trait de caractère ne lui est pas naturel.
Malgré beaucoup de défauts, comme une assez haute estime d’elle même, de ses capacités ou de celles qu’elle apprécie, elle a un véritable désir de porter son Peuple vers une vie qui lui est digne. Sachant se tuer à la tâche, travailler dur, rester des heures à guetter le gibier, elle possède une réelle dévotion pour les Olarils et est fière de son Peuple. Etant dotée d’un orgueil important, elle n’arrive pas facilement à le mettre de côté, ce qui souvent l’engage dans des affrontements (tant verbaux que physiques lorsqu’il le faut vraiment).
Plutôt mâture et fiable, elle sait conseiller, de manière plutôt avisée, et aime apporter son aide. Malheureusement, un certain nombre de préjugés fait encore défaut à cette Chef nouvellement désignée. Ne souhaitant pas décevoir Laclaos, elle entretient scrupuleusement le mystère qui entoure sa mort. Lysandre fait de réels efforts pour se donner les moyens d’être un Chef admirable, mais son éducation dans la famille Hirune aura, et pour longtemps encore, laissé des traces indélébiles sur son caractère. Elle favorise, en général, ses alliés et aime être entourée… Même si son nouveau pouvoir l’amène à se montrer plus suspicieuse, voire méfiante. Elle a tendance à ne pas faire confiance au premier abord, mais tâche de palier ces traits de caractère trop bourrus pour se montrer en Chef forte, digne mais proche du peuple. Pour le moment, cette volonté n’est pas relayée par les Olarils, encore sous le choc de cette nomination étrange, voire louche…
En amour, comme à la Chasse, c’est une femme possessive qui aime la compétition. Fière de ses capacités, je l’ai dit, Lysandre aime à être la meilleure, ce qui joue en sa défaveur dans le cœur des habitants d’Arestim, même dans le coeur de sa propre soeur. Pourtant, elle est extrêmement attachée à sa famille et les valeurs de respect de ses parents et des aînés en général est une notion qu’elle chérit et applique avec ferveur. A vif, elle n’en demeure pas moins réfléchie, et ne se lancera pas tête baissée dans la bataille : malgré son caractère entier, son éducation de Chasseresse a affûté ses sens, sa logique et ses savoirs en tant que stratège, même si ce n’est pas une experte.
Elle sait diriger un groupe de Femmes, mais est moins à l’aise avec la gente masculine, étant souvent en concurrence directe avec eux, concurrence qu’elle s’invente de toute pièce, ayant un sens aigu de la féminité. Elle se juge toujours en comparaison aux autres, et veut prouver sa valeur à tous.

Particularité psychologique notable Très religieuse, elle loue Hésione plus que tout au monde, plus que sa propre vie.

Bio:

Lysandre Hirune

Les Tables d'Olaria : Campagne Olarile Inforno Discorde