Les Saisons

On distingue quatre grandes saisons sur les Terres d’Olaria. Plutôt semblables à celles que nous connaissons dans notre monde, on distingue quelques différences cependant.
Aussi, l’été est-il beaucoup moins chaud que ce que nous connaissons, il se confond presque avec le printemps tant il est clément et doux, marqué de légères pluies, et seule la floraison de certaines plantes permet de savoir lorsque cette saison est arrivée.
Les Targes des Landes, notamment, plantes grasses aux fleurs capricieuses, ne s’épanouissent qu’en été. Aussi, sait-on que l’été est là lorsque ces fleurs resplendissent.

Le printemps est synonyme de renouveau, de temps plus agréable, même si en général, il pleut souvent. Les averses sont drues mais espacées, laissant aux sols des Plaines le temps de boire l’eau et régénérer les cultures Olariles. Les semis se font la plupart du temps et pour la plupart des graines au milieu du printemps.

L’automne marque le début d’un temps froid et sec. Bien que la température baisse fortement lorsque cette saison est arrivée, les petites pluies de l’été restent encore quelques temps, jusqu’au milieu de la saison, avant de cesser définitivement. Les feuilles des arbres ne tombent pas durant l’automne, puisque la plupart des végétaux de l’Umber sont des conifères. Mais le feuillage change considérablement de couleur, pour se vêtir de tons chauds, fauves et orangés. En règle générale, cette saison sert à faire des provisions pour l’hiver qui s’annonce.

Dès les premiers jours de l’hiver, en effet, une neige pratiquement continue se déverse sur Olaria. Recouvrant tout, un manteau blanc semble parer les Terres et les toits des Huttes. L’hiver y est sec et rude, même s’il se montre plus doux et moins glacé sur les côtes. Plus on s’approche de la Gérax, à cette saison, et plus la température chute, pour ne devenir plus soutenable même à basse altitude.

Les Saisons

Les Tables d'Olaria : Campagne Olarile Inforno Inforno